fbpx

« Nous préparons nos élèves à la société de demain »

pédagogie novatrice tournoi gladiateur

Nous préparons nos élèves à la société de demain

RenaSup est un service national d’établissements de l’enseignement catholique décliné en régions, proposant des formations de qualité dans le supérieur. Son président pour la Lorraine, Olivier Ritz, œuvre au quotidien pour son développement et son rayonnement. Explications.

pédagogie novatrice tournoi gladiateur

Nous préparons nos élèves à la société de demain

RenaSup est un service national d’établissements de l’enseignement catholique décliné en régions, proposant des formations de qualité dans le supérieur. Son président pour la Lorraine, Olivier Ritz, œuvre au quotidien pour son développement et son rayonnement. Explications.

 

Vous portez plusieurs casquettes en tant que président de RenaSup Lorraine…

Effectivement ! Ainsi, je transmets aux établissements les informations officielles du ministère de l’Enseignement supérieur et de l’Innovation et celles concernant Parcoursup en Lorraine. Je coordonne les actions avec les autres territoires, j’assure le suivi des examens, conseille les établissements, développe de nouvelles formations et facilite la mise en relation avec les prestataires du secteur. Enfin, outre mes missions de représentation de RenaSup au CODIEC pour le département et au niveau académique en Lorraine, ainsi qu’au CREC, j’œuvre à la mise en place de stands communs pour tous les salons d’orientation. À la clé, des tarifs négociés et une démarche coordonnée des établissements !

Comment le réseau RenaSup se décline-t-il en Lorraine ?

On compte une quinzaine d’établissements. Comme nous avons une logique d’ensemble scolaire, la plupart d’entre eux constituent des pôles importants, comptant parfois entre quatre et six formations chacun. Soit 1 800 étudiants, voire 2 200, si on inclut l’apprentissage, qui se développe énormément. Ils sont séduits par la variété de l’offre et des domaines d’étude, qui permettent de décrocher des diplômes allant du bac +2 au bac +5 dans des secteurs porteurs : soins à la personne, paramédical et sport ; optique ; esthétique ; commerce, gestion, comptabilité et communication ; tourisme ; métiers de l’informatique et des technologies digitales ; classes préparatoires aux grandes écoles ; photographie, métiers de l’art ; ou encore industrie et architecture.

pedagogie différente

RenaSup Lorraine présente donc de nombreux atouts pour ses élèves…

Oui, notamment par ce que nous privilégions une politique d’accompagnement individualisée pour qu’ils puissent s’épanouir aussi dans nos établissements du supérieur. Actuellement, beaucoup de jeunes partis étudier à l’université préfèrent opter pour des formations qui les sécurisent davantage et intègrent nos établissements. Ils souhaitent en effet bénéficier d’un accompagnement, pouvoir aller en cours, obtenir des aides spécifiques, des réponses personnalisées et de l’aide pour la recherche de stages, aujourd’hui très difficile. En outre, RenaSup leur propose un continuum dans leurs études : pour compléter leur formation, ils peuvent tirer parti des liens avec les autres établissements du réseau. C’est ainsi que certains jeunes voient leur potentiel de réussite se développer fortement.

Comment relever ce défi académique au quotidien ?

Cela suppose de la proximité entre les établissements, assurée par les liens entre le référent RenaSup et les chefs d’établissement ou les personnes en charge de la formation (responsables pédagogiques, chefs de travaux). Les établissements communiquent entre eux, présentent leurs formations aux uns et aux autres, sauf en cas de concurrence bien sûr. On sécurise le parcours des élèves, dans une logique de post-BTS. Désormais, ce diplôme offre plus d’opportunités d’avenir si l’étudiant peut poursuivre ses études, et d’ailleurs, 80 % d’entre eux le font. Cette logique se développe pour 20 % des formations et ça va continuer ! Cela permet aux jeunes d’avancer par étapes. Ainsi, après le bac, ils peuvent se spécialiser pendant deux ans avec un BTS, puis suivre une autre formation, par exemple commerciale ou technique, et décrocher une licence professionnelle.

Les établissements de l’ECL accompagnent les élèves vers le supérieur. Avec quels outils ?

En 2015, une plaquette recensant toutes les formations supérieures de l’ECL a été élaborée, à destination des chefs d’établissement et des CIO. Les élèves de première et de terminale la reçoivent sous format papier et numérique après le conseil de classe du premier trimestre, juste avant le démarrage des inscriptions sur Parcoursup. Ils découvrent ainsi tous les établissements concernés, les dates des portes ouvertes et les sites Internet. De plus, des présentations ciblées de formation sont proposées aux terminales, parfois même aux premières, ou aux étudiants souhaitant poursuivre leurs études, par exemple en Bachelor à l’université de Coventry pour les BTS en tertiaire. RenaSup participe aussi à des salons d’orientation comme Studyrama ou Oriaction, avec plusieurs établissements à chaque fois, afin de mutualiser les coûts et d’avoir une vraie visibilité. Nous occupons ainsi un tiers du stand de l’université de Lorraine ! Enfin, une dépêche, sorte de newsletter, est envoyée aux chefs d’établissement une fois par mois pour relayer les informations issues des ministères et les nouvelles conventions de partenariats.

Pourquoi les élèves des établissements de l’ECL ont-ils intérêt à poursuivre leur éducation via RenaSup ?

Parce qu’ils bénéficient d’un accueil particulier et sont accompagnés durant tout leur cursus d’études, dans le respect des valeurs de l’Enseignement catholique. Nous avons à cœur de les aider à devenir des citoyens responsables, connectés et sensibles aux questions environnementales. Sans oublier le savoir être, également essentiel aujourd’hui, la connaissance des rudiments du fonctionnement en équipe, et surtout la solidarité. Tous nos élèves s’adapteront ainsi au mieux à la société de demain.

RenaSup en bref

Fort de 515 établissements partout en France, RenaSup vise à développer l’enseignement supérieur sur tous les territoires au niveau académique, professionnalisant, et en alternance. RenaSup rassemble par région tous les lycées et assure une coordination globale. Le réseau assiste les établissements, soutient les demandes d’ouverture et mutualise les dynamiques de formation. Courant 2021, un portail national sera mis en ligne sur le site du secrétariat général de l’Enseignement catholique et estampillé sur les cartes de visite des partenaires. Le but ? Faire participer toutes les formations professionnalisantes du réseau pour en assurer la visibilité.

Ressources et liens

Site web RenaSup

 

Nos dernières actualités