fbpx

Échanges internationaux : Notre-Dame Saint-Sigisbert à l’heure anglo-saxonne

école eleve américain échange internationaux

Notre-Dame Saint-Sigisbert à l’heure anglo-saxonne

 Les élèves admis dans la section internationale de l’établissement nancéien suivent un cursus enrichi et exigeant. Cours supplémentaires en anglais, activités culturelles et échanges linguistiques… À la clé, l’obtention au bac de l’OIB (option internationale du baccalauréat).

école eleve américain échange internationaux

Notre-Dame Saint-Sigisbert à l’heure anglo-saxonne

 Les élèves admis dans la section internationale de l’établissement nancéien suivent un cursus enrichi et exigeant. Cours supplémentaires en anglais, activités culturelles et échanges linguistiques… À la clé, l’obtention au bac de l’OIB (option internationale du baccalauréat).

Ce 26 novembre, les Américains ont fêté Thanksgiving (ou « action de grâce »), comme tous les quatrièmes jeudis de novembre. Une célébration partagée par la section internationale de Notre-Dame Saint-Sigisbert, à Nancy, même si cette année, Covid-19 oblige, la fête est plus discrète. Pourquoi marquer cet événement typiquement américain ? Depuis 2007, l’établissement, qui va de la maternelle à la classe préparatoire, propose au lycée une section internationale en langue anglaise, à raison d’une classe par niveau. Une initiative que le collège a faite sienne dès 2012.

En ligne de mire de toute section internationale, l’obtention au bac de l’OIB (option internationale du baccalauréat) : « Ce cursus peut être le sésame pour étudier dans une université britannique ou américaine, précise Éric Dethou, directeur adjoint du lycée. Dès la sixième, là où il y a le plus de demandes, Saint-Sigisbert intègre des élèves d’horizons variés : des bilingues, d’autres avec un parent anglophone, des enfants ayant fait plus d’anglais au primaire, des élèves de l’école primaire bilingue Jean-Jaurès, et bien sûr des enfants au parcours plus “classique”. »

élèves célébrant examens

Culture anglo-saxonne

En section internationale, les élèves affichent un bilan d’enseignement général assez élevé, l’apprentissage linguistique s’avérant conséquent. « Au collège, en plus du cursus “normal”, les élèves suivent chaque semaine quatre heures de littérature et deux heures d’histoire-géo en anglais, détaille Sylvie Anxionnat. Cela donne lieu à deux épreuves supplémentaires au brevet pour obtenir la mention internationale ». Les lycéens, eux, suivent en plus sept heures de littérature et quatre heures d’histoire-géo en anglais hebdomadaires. Soit deux épreuves supplémentaires au bac.

L’obtention de l’OIB implique la connaissance du monde anglo-saxon. Pour cela, des activités culturelles sont organisées. Par exemple, au collège (hors crise sanitaire bien sûr), on fête Halloween ; pour Thanksgiving, un repas est organisé entre les élèves de terminale, de première et de quatrième ; ou encore à Noël, on chante des Christmas carols avec des élèves de section LCE, et de petits bonshommes en pain d’épices sont confectionnés suite à l’étude d’un conte dédié (The Little Gingerbread Man).

élèves échanges internationaux

Échanges internationaux

Réussir en section internationale nécessite aussi des échanges linguistiques. Un partenariat très réussi est né il y a une dizaine d’années avec Saint Ignatius of Loyola Parish, un établissement catholique de Cincinnati (Ohio), ville jumelle de Nancy, allant de la maternelle à la quatrième. « Les élèves français y passent une douzaine de jours en octobre, en immersion totale à l’école et dans une famille américaine, reprend Sylvie Anxionnat. Les jeunes Américains, eux, viennent au printemps. Les relations avec les correspondants se nouent dès le mois de juin, afin qu’ils se connaissent déjà en octobre. »

De plus, en temps normal, un voyage commun des troisièmes et des secondes est organisé en Grande-Bretagne, avec un thème littéraire, car le lieu varie en fonction de l’auteur choisi. « Les lycéens peuvent aussi aller tous les deux ans pendant les vacances de la Toussaint à la Moravian Academy, à Bethlehem (Pennsylvanie), ajoute Éric Dethou. Ils vont en cours, où les professeurs accompagnants peuvent d’ailleurs intervenir. » À terme, les terminales se verront proposer un voyage de fin d’études à New York, un projet à l’initiative de Marine Fontanarosa, coordinatrice de la section au lycée. Forts de ces échanges enrichissants et formateurs, les élèves de la section internationale de Saint-Sigisbert renforcent encore davantage leur potentiel de réussite scolaire.

À savoir

La section internationale de Notre-Dame Saint-Sigisbert accueille une classe par niveau, soit 80 élèves au lycée, dont 30 en seconde, 25 en première et 25 en terminale. Au collège, cela représente environ 120 élèves.

La commission d’admission est composée du chef d’établissement, des directeurs adjoints, du responsable de la coordination pédagogique et des coordinatrices des sections internationales.

Les enseignants sont des natifs ou des Français habilités à enseigner en anglais.

Nos dernières actualités

Pâques en cinq questions

Pâques en cinq questions

Pâques en cinq questions Pâques, la fête la plus importante du monde chrétien, commémore la résurrection de Jésus. Vous pensiez tout savoir à son propos ? Voici nos réponses à cinq questions, pour certaines insolites.1. Pourquoi met-on un « s » au mot « Pâques » ?...

Valeurs de l’ECL : Le dimanche des Rameaux, prélude de Pâques !

Valeurs de l’ECL : Le dimanche des Rameaux, prélude de Pâques !

Le dimanche des Rameaux, prélude de Pâques Ce 28 mars, les chrétiens se retrouvent pour fêter le dimanche des Rameaux, qui inaugure la Semaine sainte. Retour sur les valeurs qui animent ce moment de partage, de joie et de recommencement.Le dimanche des Rameaux annonce...